Si comme moi vous êtes un(e) addict de notre belle planète, voici mon bon plan du jour : participer au Lundi Vert.

Le Lundi Vert, qu’est ce que c’est ?

Le Lundi Vert est une étude scientifique lancée en janvier 2019, menée depuis Grenoble à travers la France par une équipe de chercheurs du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et de plusieurs universités françaises. Tous les lundis, il s’agit de remplacer la viande, le poisson et les oeufs dans notre alimentation. Cette initiative est soutenue par 500 personnalités dont Yann Arthus-Bertrand, Juliette Binoche, Delphine Wespiser, Boris Cyrulnik…

De manière concrète, passer à un régime végétarien une fois par semaine a 3 incidences :

  • limiter le risque de maladies telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires et certains cancer
  • diminuer les gaz à effet de serre, la consommation d’eau nécessaire à la production de viande et la déforestation
  • manifester notre désaccord sur les traitements infligés aux animaux destinés à la consommation humaine dans les élevages et encore plus dans les abattoirs.

L’objet de l’étude est de savoir si la population est prête (capable) ou non de modifier ses habitudes alimentaires.

 

Concrètement le lundi vert ça donne quoi ?

Depuis quelques mois déjà, j’ai choisi de privilégier un régime flexitarien où la viande prend de moins en moins de place. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous avez sans doute constaté ce choix au travers des recettes que je vous proposais dans les articles intitulés Rendez-Vous dans ma cuisine.

En modifiant mon alimentation, j’ai eu plaisir à (re)découvrir des saveurs telles que le pourpier, la patate douce, le tofu, les lentilles… pour lesquels je nourrissais un a priori négatif infondé. Si jusque là je n’avais pas de jour fixes pour mes repas végétariens, ils sont désormais fixés au minimum au lundi, c’est mon lundi vert.

Oui, je me suis engagée dans l’étude nationale Lundi Vert. En m’engageant j’ai accepté que les chercheurs me contactent pour étudier mon comportement alimentaire et que ces informations soient publiées sous forme de statistiques anonymes à l’issue de l’enquête.

Je pourrais donc ajouter ce geste, à mes petits gestes pour l’environnement.

S’engager pour le lundi vert

Et vous, que pensez-vous du flexitarisme ? Pensez-vous participer à l’étude Lundi Vert ? Laissez-moi vos avis dans les commentaires.

 

Retrouvez aussi Miss bon plan, mes concours et astuces sur ma page Facebooksur Twitter et sur Instagram.

Et rendez-vous très vite pour un prochain article.

Crédit photo : Lundi Vert

Rendez-vous sur Hellocoton !